Bae Doona (Cloud Atlas)

Cloud Atlas : le pari fou des Wachowski et de Tom Tykver

Tom Hanks, Halle Berry, Bae Doona et Ben Whishaw sont les héros d’un film de science-fiction atypique sorti de l’imagination débordante des Wachowski. Un objet transgressif qui floute les barrières ethniques et de genre et nous fait voyager dans le temps. Six histoires imbriquées, plantant leur décor dans diverses régions de la planète, entre le…

La Plateforme : de l’horreur gratinée dans votre assiette

Violent, politique, dérangeant, La Plateforme (Netflix) est un film d’horreur espagnol qui vaut le coup d’œil… à condition d’avoir l’estomac bien accroché. C’est en naviguant sur Netflix avec la ferme intention de sortir de mon train-train quotidien que je suis tombée sur le film La Plateforme, ou El Hoyo en espagnol, un mélange incroyable de…

Destiny: the Tale of Kamakura : énigmes et fantômes japonais

Ce film fantastique japonais avec Masato Sakai s’inspire du folklore local et a cartonné au box office japonais. Gros succès du box-office japonais, Destiny: The Tale of Kamakura était présenté au Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2019. Soutenu par des effets spéciaux épatants, Destiny: The Tale of Kamakura est un film original, drôle et…

Gravity, avec Sandra Bullock

Femmes et Blockbusters II : de Gravity à Hunger Grames, le blockbuster de demain sera féminin

Suite de notre décryptage sur le machisme à Hollywood… Le blockbuster féminin a-t-il de l’avenir ? Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, les superproductions hollywoodiennes s’appuient sur des formules destinées à satisfaire une cible principalement masculine. Compte tenu des progrès réalisés en matière d’égalité hommes-femmes, on pouvait pourtant légitimement s’attendre à assister à…

Azumi, de Ryuhei Kitamura

Azumi : le sabre d’Aya Ueto ne fait pas de détail !

L’actrice japonaise Aya Ueto incarne une héroïne d’action sans pitié dans Azumi et sa suite Azumi Death of Love ! Critique d’un diptyque très fun, dont on retient surtout l’opus signé Ryuhei Kitamura. Après le délirant Versus (2001), le claustro-disjoncté Alive (2002) et le très conceptuel Aragami (2003), Ryûhei Kitamura revient avec l’adaptation d’un manga…